Logistique conseil - Transport et logistique Recherches, Information, Etudes & Conseils
Rechercher un article
Trouver un article
   
   
Recevez l'actualité du site
Saisir votre adresse mail


S'inscrire
Se désinscrire
Mailing list, liste de diffusion et gestion d\'emailing
   
Telechargez nos fiches
Logistique - supply chain
Transport maritime
Transport aérien
Transport routier
Transport ferroviaire
Transit - dedouanement
Emploi - carrière
Métier de la logistique
Logistique Magazine
 
         
   
Liens utiles
Transit : règles et conventions
Statistiques du commerce
Le système TIPAC
Règles sur les zones franches
Conventions sur le transit
Transit routier de marchandise
Transit produits non pétroliers
D15 – Régime de transit
Facilitation : Régime de transit
Facilitation : maillon portuaire
Facilitation : régulation du fret
FAL : Comité de facilitation



Zones franches et zones de libre-échange, réponses officielles des organismes internationaux à la question de croissance des pays en voie de développement.
 


Jusqu'en 1980, les gouvernements des pays en voie de développement (PVD) ont assuré un développement de l'économie nationale basé sur un modèle de substitution aux importations, une protection des industries nationales par des barrières douanières élevées et un contrôle des investissements étrangers. Ce modèle autonome de développement a perduré grâce au consensus créé par une certaine redistribution interne de la richesse et une croissance faible mais continue. L'impossibilité de rembourser la dette, au début des années 80, a placé ces pays sous l'autorité des institutions financières internationales.
 
En réponse, les organismes internationaux FMI, Banque mondiale, OCDE, Union Européenne (UE) etc., conseillent aux PVD de faciliter les investissements privés étrangers. Les mesures de libéralisation, privatisation et déréglementation préconisées (consensus de Washington) se traduisent notamment par la mise en place de zones franches et l'intégration de ces pays dans des zones de libre-échange. Créé en 1985, le FIAS (Foreign Investment Advisory Service) est une commission de la Banque Mondiale au service des PVD (Pays en voie de développement). En partenariat avec les dirigeants des grandes entreprises, le FIAS a conseillé 117 pays sur les moyens d'attirer les capitaux étrangers grâce à la mise en œuvre des zones franches et diverses incitations financières.
 
A- Les zones franches (ZF)
 
La zone franche est une zone géographique limitée bénéficiant d'incitations à investir, dont l'exonération des droits de douanes, et d'un traitement fiscal et social préférentiel. Les buts recherchés sont inscrits comme priorités nationales:
- Créer des emplois
- Renforcer la balance commerciale par un apport de devises et une augmentation des exportations
- Contribuer à une plus grande intégration interindustrielle (pays développé - pays en développement) et élever la compétitivité internationale de l'industrie nationale.
- Elever la compétence des travailleurs et impulser le développement et le transfert de technologies.
- Maintenir la main d'œuvre sur place et donc freiner l’immigration.

De plus les pays d'accueil prennent en charge tous les coûts d’infrastructures : routes, installations portuaires, téléphone, eau, énergie etc. Ces derniers pouvant même être offerts à bas prix ou gratuits les premières années. D’autre part, pour les entreprises asiatiques qui, dans leurs pays d'origine, ont rempli leurs quotas textiles à destination des EU, les ZF de l'Amérique centrale, qui bénéficient d'accords préférentiels, sont une plate-forme inespérée pour accroître, malgré tout, leurs exportations

 
 
Selon les pays, les zones franches ont différentes appellations:
Free zones: Irlande, Trinidad et Tobago, Turquie, Emirats Arabes Unis, Uruguay, Venezuela.
Maquiladoras/maquiladora: Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Panama.
Special economic zones: Chine
Industrial free zones: Colombie, Ghana, Madagascar, Syrie et Jordanie.
Free trade zones: Bulgarie, Chili
Export free zones: Jamaïque
Free trade and industrial zones: Iran
Special export processing zones: Philippines
Export processing free zones: Togo
Tax free factories: Fidji
Bonded zone Indonésie
Free zones and special processing zones: Perou
Free economic zones: Russie
Industrial estates: Thailande
"Points francs": Cameroun
 
B- Les zones de libre échange (ZLE)
 
Les ZLE s’inscrivent dans le processus de libéralisation des échanges de marchandises et de capitaux à l’échelle mondiale. Elles prévoient l’élimination des barrières douanières et de toute entrave à la circulation des marchandises. Elles organisent le développement de l’économie de marché dans le cadre de la poursuite et de l’approfondissement des plans d’ajustement structurel imposés par le FMI et la BM aux pays endettés.
Dans chaque continent, les états se sont regroupés pour créer des zones de libre échange
ALENA (EUA, Canada, Mexique) Association de Libre Échange Nord Américain.
CEEAC Communauté Économique des État de l’Afrique Centrale
ASEAN Association des Pays d’Asie du Sud Est
ZLEA ou FTAA: Zone de Libre Échange des Amériques
COMESA common market for Eastern and Southern Africa - COMESA (Kampala, 1993)
CEPGL Convention portant création de la Communauté économique des pays des Grands Lacs
 
Pour plus d’informations sur chacune de ces organisations, nous vous invitons à consulter leur site Internet respectif référencé dans la partie « Organismes régionaux » de la rubrique « Organisations et organismes » de l’annuaire.
   
   



[Facilitation-douanes] [Forum-transport] [Annonces-transport] [Annuaire-transport] [Glossaire-transport[Images-transport]
(c) Le Groupe Logistique conseil